Commission Tremblay

Rod : Sais-tu qu’on peut mettre le doigt sur le moment ou le Canada français est mort et où le Québec moderne est né ?

Marie : Non !

Rod : C’est en 1953. Le Canada mène depuis les années 40 une politique centralisatrice très forte et souhaite s’ingérer (encore) dans divers champs de compétence des provinces.

Marie : C’est un thème récurrent, l’ingérence !

Rod : Oui ! Alors Maurice Duplessis s’est tanné. Il a dit, en gros : wo ! Minute !

(Fausse slide de Duplessis qui dit : Wo ! Minute!)

Marie : Et il a fait quoi ?

Rod : Il a lancé une commission. Elle avait pour but «d’enquêter sur les problèmes constitutionnels » et «d’étudier le problème de la répartition des impôts au sein de l’État canadien».

Marie : La commission Tremblay ?

Rod : La commission Tremblay !

Marie : Et le rapport disait quoi ?

Rod : Ils ont fait le tour. Agriculture, ressources naturelles, santé, sécurité sociale. Les commissaires réitèrent que non seulement le Québec doit demeurer maître de ses pouvoir législatifs, mais aussi de ses sources de revenus.

Marie : Et le document s’est retrouvé sur quelle tablette ?

Rod : Dans ce temps-là, les gens utilisaient les rapports des commissions. Duplessis a réussi à faire reculer le gouvernement fédéral, et à garder la marge de manœuvre du Québec.

Marie : Alors on peut dire que le rapport Tremblay a pavé la voie à la Révolution Tranquille ?

Rod : Yes, sir, Madame !

Marie : Eh bien ! Une autre découverte signée L’Autre 150e !

Rod : Pour en savoir plus, embarquez, participer, partagez sur vos réseaux…

Marie : Et suivez-nous sur Facebook, Twitter et Youtube !