Stéphane Bergeron invite la population à participer à «l’autre 150e»

Montréal, le 14 novembre 2016 – En compagnie de M. Gilles Laporte, historien de renom, le député de Verchères et chargé de mission pour l’Opération 150e anniversaire de la fédération canadienne, Stéphane Bergeron, a invité la population du Québec à participer à « L’Autre 150e », une opération visant à souligner les 150 ans de l’Acte de l’Amérique du Nord britannique par le dévoilement de 150 faits et événements qui jetteront assurément un éclairage différent sur cet anniversaire.


Lancement de l’opération L'Autre 150e…

« À l’aube du 150e anniversaire de la fédération canadienne, le gouvernement du Canada voudra certainement, à coups de pétards et de ballounes, convaincre les Québécoises et les Québécois qu’ils sont parties prenantes d’une belle aventure, celle du Canada. Plusieurs ont cru, en effet, que cette aventure valait la peine d’être vécue. Sans vouloir jouer les trouble-fêtes, je crois cependant qu’il convient de remettre les pendules à l’heure et de démontrer à la population québécoise, tout comme à celles et à ceux qui ont une certaine sensibilité envers le Québec, que le pacte fédératif de 1867 n’a pas été à la hauteur de ses promesses », de déclarer Stéphane Bergeron.

Le professeur d’histoire à l’UQAM Gilles Laporte est partie prenante de cette opération depuis le début. « Le gouvernement fédéral nous invite à parler d’histoire et nous comptons bien en être! Nous parlerons d’histoire, certes, mais sous un jour plus objectif, plus révélateur de la réalité du Québec au sein de la fédération canadienne, afin de jeter un éclairage différent sur l’histoire de la nation québécoise », a-t-il déclaré.

Soutenue par un groupe d’historiens, l’équipe de l’Opération 150e anniversaire de la fédération canadienne en est actuellement à colliger 150 faits et événements touchant directement ou indirectement le Québec d’après 1867, et elle invite la population à prendre part à l’Opération. Les personnes souhaitant participer pourront plus particulièrement le faire en transmettant leurs suggestions, en exprimant leurs opinions et en mettant leurs talents à contribution par le biais des plateformes www.autre150e.com et https://www.facebook.com/autre150e/.

Le public pourra :

  • Suggérer des faits et des événements survenus après 1867 touchant directement ou indirectement le Québec, en en précisant, le cas échéant, la date et le lieu, en plus de fournir une courte description historique et, si possible, une ou deux sources permettant de corroborer ou d’appuyer la description;
  • Voter pour la présentation visuelle et le thème qui semblent le mieux représenter « L’Autre 150e » parmi les options suggérées sur nos plateformes, ou bien proposer un visuel ou un thème;
  • Proposer talents et services, que ce soit en matière de montage, de scénarisation, de prise d’images, de graphisme, de réseaux sociaux, etc.

Cette initiative fait suite à l’engagement pris en ce sens par le chef du Parti Québécois pendant sa campagne au leadership. « Nous souhaitons impliquer les Québécoises et les Québécois dans cette vaste opération pédagogique en gardant ouverts, tout au long de l’année, les canaux de communication avec la population du Québec. Je tiens à remercier d’avance celles et ceux qui, par leurs interactions avec nous, feront de « L’Autre 150e » un succès et une occasion en or de parler de l’histoire du Canada et du Québec », a laissé savoir Jean-François Lisée.