Contrats de 33 milliards de la Marine canadienne : le chantier maritime Davie n’obtient rien du fédéral

Le 19 octobre 2011, le gouvernement fédéral octroie le plus gros contrat d’approvisionnement de l’histoire du Canada aux chantiers d’Halifax (25 milliards de dollars), propriété de la famille Irving, et de Vancouver (8 milliards de dollars), appartenant à Seaspan, soit une valeur totale de 33 milliards de dollars. Le chantier Davie de Lévis, pourtant le plus grand chantier naval au Canada, est complètement écarté et n’obtient rien.

Cette annonce suscite incompréhension et indignation. Sam Hamad, alors ministre responsable de la Capitale-Nationale se dit « très déçu », comme il venait d’affirmer peu de temps auparavant qu’il serait « inacceptable que le chantier Davie ne soit pas qualifié pour avoir un contrat. Le premier ministre Charest, aux mois d’avril et de mai pendant la campagne électorale, a mentionné à plusieurs reprises que le Québec doit avoir sa part du contrat de 33 milliards de dollars ».

M. Christian Guay, à l’époque président de la Chambre de commerce de Lévis, parle « d’un choix curieux » alors que le député libéral Gilles Lehouillier, aujourd’hui maire de Lévis, ajoute « on avait un consortium solide, à mon avis le plus solide au Canada en passant ». En 2015, le chantier Davie est élu « chantier naval nord-américain de l’année » à l’occasion des Lloyd’s List North American Maritime Awards.

Avec leurs taxes et impôts envoyés à Ottawa, les Québécois auront payé 6,6 des 33 milliards de dollars octroyés et depuis, le fédéral a revu le budget à la hausse. Les coûts totaux couvrant le cycle de vie des navires sont maintenant évalués à plus de 111,7 milliards de dollars pour les trente prochaines années, ce qui fait que les contribuables québécois paieront 22,34 milliards de dollars pour des navires qui seront construits à Halifax et à Vancouver.

Pour en savoir plus :

Isabelle Porter et Marie Vastel, « Chantier Davie est écarté des contrats des navires fédéraux », Le Devoir, le 20 octobre 2001, en ligne.

Martin Auger, Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale : Évaluation quinquennale, Ottawa, Bibliothèque du Parlement, le 15 juin 2015, 24 p.