Ottawa soutient massivement un projet hydro-électrique à Terre-Neuve

Alors que le Canada n’a nullement contribué au développement hydro-électrique du Québec, le gouvernement fédéral accorde 2,9 milliards d’aide supplémentaire pour le projet terre-neuvien de Muskrat Falls, au Labrador, une gigantesque installation hydro-électrique destinée à concurrencer Hydro-Québec sur le marché américain. Cette aide fédérale s’ajoute à une garantie de prêts de 6,4 milliards de dollars confirmée dès 2013. Elle apparaît comme un coup de pouce donné à la province de Terre-Neuve-et-Labrador dans son vieux contentieux avec le Québec.

En 1969, la société Hydro-Québec est devenue actionnaire du complexe de Churchill Falls au Labrador. Elle assume tous les coûts et les risques associés au projet au moment de la signature de ce contrat. En retour, l’électricité du complexe hydro-électrique est presque totalement vendue à Hydro-Québec à un prix qui s’avérera fort avantageux pour elle. Aujourd’hui, Terre-Neuve s’en mord les doigts.

Le projet Muskat Falls vise à contourner le territoire québécois pour acheminer aux États-Unis l’électricité produite par Terre-Neuve. On imagine pour cela un audacieux tracé, incluant deux traversées sous-marines, du Labrador à Terre-Neuve, puis de Terre-Neuve à la Nouvelle-Écosse.

Mais le projet s’avère un gouffre financier, grassement alimenté par les fonds publics fédéraux. On estime désormais les coûts de la centrale à 12,7 milliards de dollars, soit cinq milliards de plus que prévu, à un moment où la diminution des coûts de l’énergie fait en sorte que l’entreprise ne sera sans doute jamais rentable.

A contrario, le fiasco de Muskrat Falls démontre combien le Québec a su pour sa part concrétiser des projets d’installations hydro-électriques, bien conçues et rentables, de l’ampleur de la Manic ou de la Baie-James, financées par les Québécois, sans l’aide du Canada.

Pour en savoir plus :

Fannie Olivier et Alexandre Robillard, « Muskrat Falls: Ottawa accorde 2,9 milliards de plus en garantie de prêts », La Presse, 3 novembre 2016.

Gabriel Ste-Marie, « Muskrat Falls : le plus grand fiasco économique de l’histoire de Terre-Neuve », L’Autre Journal, 27 janvier 2017.